Les Amis de la Terre sinsurgent contre un projet dusine dhuile de

first_imgLes Amis de la Terre s’insurgent contre un projet d’usine d’huile de palmeUn groupe malaisien et une société hollandaise sont actuellement en négociations avec le conseil régional du Languedoc-Roussillon, afin de construire à Port-la-Nouvelle, dans l’Aude, la première usine d’huile de palme en France. Un projet auquel s’opposent les écologistes, et notamment l’association Les Amis de la Terre.L’Hollandais Vopack, acteur-clé du développement des agrocarburants en Europe, et le Malaisien Sime Darby, le plus grand  producteur d’huile de palme du monde, sont les porteurs de ce projet qui inquiète tant les défenseurs de l’environnement, le développement de la culture d’huile de palme contribuant largement à la déforestation en Malaisie et en Indonésie notamment. Si cette usine voit le jour, elle sera la première en France à assurer à la fois l’importation, le stockage et le traitement de l’huile de palme.À lire aussiLa migration de millions de crabes rouges filmée sur l’île de ChristmasLa Chambre de Commerce et d’Industrie de Narbonne assure que cette huile sera certifiée, Sime Darby étant membre de la Table ronde pour l’huile de palme durable. Mais cet argument n’est absolument pas valable pour les Amis de la Terre qui soulignent que “de nombreuses entreprises impliquées dans la déforestation sont membres de cette table ronde et ont fait pression pour affaiblir les critères”. De nouveaux critères qui permettent de”raser des forêts si celles-ci ne représentent pas un intérêt majeur pour la conservation ou utiliser dans les plantations un pesticide neurotoxique, le paraquat, interdit en Europe”, s’insurge Sylvain Angerand, spécialiste des forêts pour les Amis de la Terre cité par Romandie.com.L’huile de palme est aujourd’hui l’huile végétale la plus consommée au monde. Cette consommation pourrait atteindre en 2020 quelque 40 millions de tonnes, contre 22,5 millions de tonnes en 2010.Le 2 février 2011 à 14:02 • Emmanuel Perrinlast_img

Published by

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *